©2017 TPH Editions

TPH :

UNE THERAPIE
INNOVANTE

NAISSANCE ET PHILOSOPHIE

La TPH est née dans les années 90, après plusieurs années de pratique, de recherche et de réflexion de son fondateur Jean-Marc Nguyen Duc. Son développement est issu du travail d’un collectif de thérapeutes qui l’alimente en permanence. S'inspirant de nombreuses techniques et courants, la TPH est une psychothérapie dite multi-référentielle alliant au mieux un travail sur les plans psychique, émotionnel et physique.

 

La dimension provocatrice est au cœur de la pratique : elle permet de capter et de débloquer ce qui est refoulé dans l’inconscient. Le thérapeute cherche à déclencher, chez le patient, l’émergence de prises de consciences essentielles. Si le patient « percute », les processus de guérison et de libération s’opèrent en lui.

Plus tard, nous avons découvert Frank Farrelly, psychothérapeute américain auteur du livre « Provocative therapy » (1974), dont la philosophie et la pratique se sont avérés très proches des nôtres. Farrelly était un disciple de Carl Rogers, l’une des figures de proue du courant humaniste en psychologie, qui a développé « l’approche centrée sur la personne ». Cette dimension « humaniste » est, à nos yeux, essentielle.
 

De façon plus générale, la pratique comme la théorie sont, en réalité, en perpétuelle évolution, le moteur étant la recherche permanente d’efficacité. Le thérapeute TPH a trop conscience de la complexité de la réalité humaine pour s’installer dans des certitudes et des systèmes de pensées figés. Il a une démarche pragmatique, centrée sur le résultat. Ainsi, il engage une réflexion approfondie pour chaque patient dans le but de mettre en œuvre des solutions adaptées, sur-mesure. Il refuse les guerres d’écoles et reste ouvert à toutes les idées intéressantes qui émergent dans le monde de la thérapie, afin d’en tirer le meilleur pour chacun de ses patients.

PRINCIPAUX OUTILS

L’ECOUTE DU RESSENTI

Au cœur de nos outils : l’écoute du ressenti.

Amener le patient à développer son ressenti est une clé de ce travail. Le ressenti donne accès à la vérité du patient et permet de déjouer les pièges du mental.

 

Le ressenti c’est notre intuition, ce qui monte en nous (émotion, sensation, idée...) sans que nous ayons à réfléchir. Si nous prenons l’habitude d’écouter et de faire confiance à ce que nous ressentons, nous pouvons développer notre force intérieure.

LES OUTILS PSYCHOCORPORELS

Notamment le travail en extérieur qui permet d’associer physique et émotionnel.

 

L’activité physique a plusieurs objectifs : Lâcher les contrôles ( car on ne peut pas contrôler à la fois le physique et l’émotionnel), faire participer le corps à l’extériorisation des émotions, faire circuler les tensions, contacter sa force, ancrer ses ressources dans son corps. 

L’ACCUEIL DES ÉMOTIONS

Notre approche permet de reconnaitre les émotions qui nous traversent, de les accueillir, de les exprimer, et de les évacuer sans jugement.

De façon plus générale, la TPH permet le développement de l'intelligence émotionnelle. 

LES LEVIERS PRINCIPAUX DE LA THERAPIE PROVOCATRICE

L’humour et la provocation permettent une mise en scène de ce qui est bloqué dans notre inconscient. En le rendant vivant, en le dédramatisant, en développant la distance et le détachement, on en permet la mise en lumière. 

L’inconscient est libéré et donc apaisé. C’est aussi, créer des leviers d'étonnement qui suscitent la prise de conscience.

La thérapie provocatrice c'est également ne pas se prendre au sérieux, savoir rire de soi et prendre du recul, même face aux situations les plus difficiles.